Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 20:56

Quelques photos prises ces derniers jours.
 Le socle est maintenant recouvert de terre, ne laissant apparaitre que le haut de la virolle.


Nous étions le 10 Octobre.




Nous sommes le 13 aujourd'hui, les alentours sont dégagés à présent, les buttes de terre aplanies rendent l'endroit presque pareil. Pour le moment.
Par curiosité, je me suis laissé à compter les trous sur le dessus de la virolle, il y en a 138, rien que ça!

Sur le site N°2, en date du 10 Octobre, les travaux se poursuivaient.






Tout laisse à penser que cette opération se terminera bientôt.

D'ici on aperçoit les autres sites au delà de la vallée.


Un Petit zoom, on distingue mieux à présent. Là bas aussi les socles sont à présents recouverts
de terre.




Bientôt une autre phase va démarrer.
Partager cet article
Repost0
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 09:18

Ces photos ont été prises le 02 Octobre 2009.

Les travaux ont repris maintenant.
Nous constatons que la solution retenue n'est plus la même
puisqu'à présent un trou est creusé et les pieux déja en place ont été réduits
par la même occasion, faute d'avoir pu être retirés du sol.
Le trou est impréssionnant lui aussi et la foreuse ainsi qu'une autre grue y sont  descendues.





D'aileurs en arrivant sur le site, on ne les aperçoit pas, sauf la tarière bien sûr.

Photos prises le lendemain 03





De nouveaux forages ont lieu et on distingue au sol les repères marqués à la peinture.







Nul doute que ça avance, il faut se dépêcher avant l'arrivée de la pluie annoncée pour bientôt.

Photos prises le 06 Octobre à 17h45, les jours raccourcissent vite maintenant et le ciel
chargé de nuages est bien gris.
 La pluie tombée ces deux derniers jours rend le travail plus délicat.
Les conditions de travail sont plus difficiles.




La pompe à béton est en action pour injecter le béton dans les trous faits par la tarière.
Cette machine est automotrice est equipée de chenilles peut se rendre au plus près, bien que dans le cas présent elle se trouve à plus de trente mètres de la foreuse et que la longueur de son tuyau d'alimentation est plus grande encore.
Equipée d'un moteur de six cents chevaux(600cv) elle peut delivrer à la foreuse son béton à une pression allant de cent(100) à trois cents bars(300). Enorme, n'est-ce pas, autant dire que les tuyaux de transports de béton sont mis à rude épreuve et que leur résistance est particulièrement surveillée.









En fin de travail, il faut vider les tuyaux, pour ce faire une boule en mousse  est apportée dans le système, puis poussée par la pompe en premier lieu pour vider le béton, ensuite plusieurs phases de lavage de tout l'ensemble se succèdent afin d'être prêt pour la fois prochaine.
Sur la dernière photo on distingue  au bas de la tarière un peu la boule de couleur rouge qui vient d'être expulsée des tuyaux.

Ce changement de stratégie est dû à la nature du sous-sol trop friable et rendant donc les opérations primaires trop aléatoires.
La solution actuelle retenue sera donc celle-ci; décaissement du terrain et mise en place de pieux uniquement en béton entassés à une profondeur de huit mètres (8), et pour la petite histoire, il y en aura quatre vingt onze(91). Ce qui aura pour effet d'écarter le sous-sol, de la rendre plus cohérent en quelque sorte.
Ensuite un socle similaire aux autres sera coulé au-dessus, cela se fera à priori assez rapidement.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 20:32

Ces photos ont été prises le 16 Septembre, sur le site n°1:







Il est 10h15 du matin, sitôt la virolle posée, les personnels s'affairent à terminer le coffrage et parfaire la protection haute de la virolle.

Le même jour, 13h15, tout est en place, un camion équipé d'un long bras mobile est en position, il va servir à envoyer par pression le béton dans le coffrage.




La toupie est prête à délivrer le béton; tout au long de cette opération,
 des prélèvements sont effectués pour servir de témoins et de controles aussi.



Il aura fallu plus de 35 m3 pour noyer la virolle dans son corset .

Le même jour, 18h l'opération s'est déroulée sans problèmes. 
Une journée bien remplie, une fois de plus.




Le 19, j'ai pu photographier l'ensemble décoffré est impréssionnant, quelle masse!

Offert  au soleil, il sèche.
Et pendant ce temps la, la terre se dessèche
au grand dam des agriculteurs
qui ne peuvent faire rugir leurs tracteurs....







Voila les tiges d'acier qui serviront à maintenir le mât de l'éolienne, remarquez au passage la dimension des écrous...


C'est qu'il faut que ça tienne n'est-ce pas !

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 10:21


Photos prises le 19 Septembre 2009.

Quelques photos réalisées au futur emplacement du mât météo.
Là aussi, c'est la foreuse qui entre en action afin d'enfoncer des pieux dans le sol.





Quelques renseignements sur ce matériel que l'on a peu coutume de voir au travail dans notre contrée.

Il s'agit d'une foreuse, cette dernière pèse la bagatelle de soixante treize tonnes (73), un puissant moteur de 1200 cv l'anime; C'est qu'il faut de la puissance pour ce genre de travaux.
Le mât de la tarière a une hauteur de 22 mètres, ce qui permet à cette machine de creuser jusqu'à une profondeur de 24 mètres, elle est capable de forer des trous d'un diamètre de 1,20 mètre au maximum!
Le cas échéant, elle est équipée pour creuser à 800mm de large (80cm), c'est suffisant pour pouvoir entasser les pieux.



C'est de ce genre de pieux qu'il s'agit!

La foreuse donc, lorsqu'elle a creusé le trou injecte grace au tuyau de gros diamètre que l'on voit pendre le long du mât du béton qui lui est délivré en pression  par une machine qui elle même est alimentée par une toupie, cette opération est effectuée en phase de remontée de la tarière, ainsi le trou est rempli de béton. Ensuite une grue vient entasser le pieu dans ce (tube).

Mais la nature du sous-sol complique la tâche là aussi et diverses options sont envisagées.

Nous sommes le 04 Octobre, à ce jour la foreuse est retournée sur le site N°2.
Partager cet article
Repost0
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 09:36

Ces photos ont été prises le 25 Août.

Voila le site N°2, la nature du sous-sol n'étant pas la même, les engins et la technique employés sont différents.
Jugez plutôt.




Il s'agit d'une foreuse.




Là, on voit mieux, impressionnant non!




Equipée de sa tarière, une sacrée machine.

Photos prises le 29 Août.

Le travail est commencé, les premiers pieux sont enfoncés dans le sol.



Mais la nature du sous -sol crée des problèmes, et depuis ce temps les travaux sur ce site sont arrêtés et une solution est recherchée pour palier à cela.
De ce côté il est possible que les travaux prennent un peu de retard.

De ce fait la machine est partie travailler sur le site où sera installé le mât météo. Il semblerait que là aussi la structure souterraine soit de même nature que le précedent site et il y a lieu de penser que les problèmes seront similaires.
Nous verrons cela bientôt.
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 10:52

Je ne puis résister à l'envie de vous faire partager ce petit montage vidéo  réalisé en Septembre 2006.

Les fleurs étaient particulièrement belles et nous ne pouvions que les photographier afin d'en garder un souvenir durable. En quelque sorte, prolonger au travers de ces prises de vues, la magie de ces instants, la beauté de ces plantes qui donnent en leur temps un éclat si particulier et si noble au moindre coin de terre qu'elles occupent.





C'est aussi quelque part, comme un bonheur à qui sait les regarder,et percevoir en ces instants si courts parfois, la remarquable merveille que la nature nous offre.
 Et rien que cela suffit à nous procurer un plaisir sans nom.


Partager cet article
Repost0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 09:15
Ces photos ont été prises le 14 Septembre 2009

Suite du petit reportage sur la pose d'une virolle:
Sur le poste n° 3,

La grue se leste de ses contre poids, celui-ci pèse 2500kg





Et celui-la 5800kg, ils appellent cela, une oreille car la masse se place sur le côté de la grue.
Remarquez au passage que la grue est totalement décollée du sol pendant toute l'opération à venir.






La virolle a été équipée à sa base de tiges qui permettront de la régler avec précision lorsqu'elle sera posée.




L'envol de celle-ci vers sa destination finale, concentration et précision de rigueur.






Mise en place à l'intérieur de son corset de ferraille





La voila posée maintenant





Réglage au laser, pas d'approximatif dans cette dernière phase.





L'opération en elle même aura durée moins d'une heure en tout depuis l'arrivée de la grue.
je reconnais et apprécie le professionnalisme de ces hommes rodés à de tels travaux
qui ne sont pas des moindres dans l'ordre d'importance de ces futures constructions.



Partager cet article
Repost0
20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 10:25

Je vous livre ici ces deux pages du village en 1930:
Celles-ci sont nominatives et nous apportent quelques renseignements bien utiles.

Le téléphone était plutôt rare à l'époque!
Nous y retrouvons les noms de famille encore implantées dans le village et pouvons
grace à cela mesurer leur évolution dans le temps.






Nous pouvons aussi mesurer le chemin parcouru depuis cette époque:
Cela rappelera quelques souvenirs à certaines personnes, des souvenirs de jeunesse, du temps passé comme on dit bien souvent.

J'espère pouvoir enrichir cette rubrique et ainsi vous en faire profiter.
Partager cet article
Repost0
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 11:30

Cette photo de la fanfare est elle aussi très belle.
Jugez plutôt.



La photo ci-dessus a été prise à ROYE (80) en 1932.


--  Et cette autre photo, plus proche de nous, certains pourront reconnaitre aisément des personnes composant cette fanfare, se reconnaitre même..




Laissons nous quelques instants porter par nos souvenirs...

Accroupis de gauche à droite:

Francis BAUDLOT, Robert LEFEVRE, Guislain BERTIN, X, X , Joseph PATUREL

 

Second rang;

Henri DOURNEL,X, Nicole BROCHART,Viviane RIBAUX, X, X, X, X, Pierre BOURLON



Partager cet article
Repost0
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 11:17
Les travaux avancent bien à n'en pas douter;




Les virolles sont arrivées depuis le 25 Août, elles seront mises en place dès que les socles seront coulés.
Une virolle pèse à peu près seize tonnes!

Les photos suivantes représent justement une virolle posée sur le socle:





Il est clair que je suis arrivé après le déroulement de l'opération, tant pis!





Voila la grue qui a mise en place la virolle, sur la photo ci-dessus, vous voyez l'opérateur en train de  décharger la grue de ses contre poids.
La grue pèse soixante tonnes et peut déployer son bras jusqu'à une hauteur de 60 mètres.
En manoeuvre elle est lestée par une charge de cinquante tonnes de masses, Celles-ci sont transportées par le convoi exceptionnel que l'on voit justement à côté d'elle.
Ils se déplacent donc toujours ensemble.





Du sacré matériel n'est-ce pas!

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Nurlu; Le blog de jacques
  • : Je crée ce blog avant tout pour faire connaitre notre village, ce qui s'y passe aux alentours aussi,le raconter au fil du temps, afin de constituer une mémoire pour ceux qui le connaissent de près ou de loin. Que chacun se souvienne, y puise ce qu'il cherche ou tout simplement participe à l'enrichissement de ce site.
  • Contact

Page d'acceuil

Recherche

Les fleurs de mon jardin

Compteur global

 

Visites depuis sa création le 16/09/2009

 

 

 

Compteur Global

Pages

Prévisions météo à Nurlu